THE DIZZY BRAINS

The Dizzy Brains, ces quatre garçons déchainés au rock garage engagé, enflamment les scènes de France, du Maroc, de Corée du Sud ou d’Allemagne depuis trois ans. Ils ont quitté leur pays natal, Madagascar, pour faire résonner leur colère contre la corruption, l’inaction des politiciens et le manque de liberté d’expression. Le rock brut parfois vintage est leur arme pour dénoncer et se faire entendre. Amateurs des Sonics, des Stooges ou de MC5, les deux frères, Eddy au chant et Mahefa à la basse, fondateurs du groupe, ont été élevés au bon vieux rock des années 60-70 par leur père guitariste à ses heures. Leurs chansons parlent de leur pays avec amour et passion mais également de la corruption qui ravage l’avenir du peuple. Ces dernières années Madagascar est devenu l’un des pays les plus pauvre du monde sans avoir connu la guerre. Le premier concert de The Dizzy Brains à l’extérieur de Tananarive s’est tenu aux Transmusicales de Rennes en 2015, dont ils ont été la révélation. Programmés l’année suivante au Printemps de Bourges, MaMa Festival, Fiesta des Suds ou Solidays, ils ont également foulé les scènes du Festival d’été de Québec ou d’Espéranzah en Belgique. Leur public s’est agrandi au printemps 2018 lors de leur première tournée Allemagne/Pays-Bas. Entre les concerts, les avions et la route, The Dizzy Brains a produit son deuxième album dans les Landes. Les 13 nouveaux titres sont plus matures que ceux de leur premier disque « Out of the Cage » sorti en mai 2016. Intitulé « Tany Razana », la « Terre brûlée » en malgache, ce nouvel album laisse la part belle aux riffs de guitare de Poun et au jeu de batterie puissant de Mirana. Les quatre musiciens de Tananarive sont prêts à mettre le feu sur scène. « Vangy » : avoir la rage (titre de leur premier EP) est plus que jamais d’actualité lorsqu’on voit son pays s’enfoncer dans la faillite et les crises politiques incessantes. L’incroyable présence scénique d’Eddy, le leader, et la virtuosité des trois musiciens, marqueront invariablement les esprits lors de leurs prochains concerts en France et ailleurs. Comme le répète Eddy à chaque concert : « Madagascar, ce n’est pas un dessin animé ! ». Le groupe est là pour le faire savoir.

TELERAMA – « On aime beaucoup !  » ƒƒƒ 

FRANCE INTER – Chronique de Djubaka – « Un des meilleurs groupes du moment »

ROLLING STONE – « Qui aurait cru que cette rentrée morne serait néanmoins sauvée par un punk malgache décapant comme on ne fait plus ? »

L’OBS – « Les meilleurs héritiers des Stooges viennent des faubourgs pourris de Tananarive »

TV5 MONDE – « Ils restent vraiment fidèles à leur engagement, c’est du rock, du pur, du dur »

ROCKURLIFE – « Tany Razana est un joyau à classer parmis les meilleurs albums du genre »

THE DIZZY BRAINS